,

Big Burger végétalien, frites de patates douces

14,0 

Burger – végétalien façonné avec des céréales et des légumineuses, herbes, noix, noisettes,

accompagnement de frites de patates douces, de crudités et d’une végabéarnaise maison outrageusement gouteuse.

 

Si on veut freiner sa consommation de produits carnés ou les éliminer de son assiette purement et simplement, on n’est pas pour autant obligé.e de se priver de burger. La solution ? Opter pour un steak végétal fait maison à base de légumes, tofu, noix, lentilles, pois chiches, agrémenté de céréales.

Pourquoi remplacer la viande dans son burger végétarien ?

Ce n’est pas un secret, l’élevage des animaux à viande est mauvais pour la planète et accentue l’effet de serre, en particulier le bœuf, pourtant chéri dans nos chers burgers. Qu’à cela ne tienne, qu’on soit un.e vegan convaincu.e par le bien-être animal, et le bien fondé de manger plus de produits végétaux, un.e écologiste qui veut réduire son empreinte carbone, ou simplement un.e gourmand.e qui veut s’essayer à une autre alimentation, le burger végétarien convient à chacun.e, tout en faisant un geste pour la planète. De plus, de façon générale, il est important de limiter sa consommation de viande, notamment de viande rouge, puisqu’elle favoriserait certaines maladies. Pas glop, donc !

Par quoi remplacer la viande ?

Connaître le « pourquoi », c’est bien, savoir le « comment », c’est mieux ! Du coup, quand on se frotte à l’alimentation veggie ou vegan, de premiers freins peuvent survenir. Déjà, il ne faut pas comparer un burger standard à son alter ego végétarien. Pourquoi ? Parce qu’ils sont différents, tout simplement. Si on essaye de reproduire coûte que coûte le goût de la viande, cela peut donner lieu à de nombreuses frustrations. Et essais infructueux.

Comment préparer un burger végétarien ?

On se dirige vers des produits végétaux comme des légumes, des graines, des céréales, ou du tofu, qu’on agrémente à foison d’épices, de sauce soja, barbecue, Worcestershire, d’oignon, d’ail, d’herbes, de vinaigre de cidre ou balsamique, pour donner un maximum de goût. C’est cela la clé d’un burger végétarien ou vegan réussi : le goût. Il ne faut surtout pas être timide dans sa préparation et on met toutes les techniques de cuisine en œuvre pour réussir son plat. Oignons caramélisés, ail rôti, paprika fumé, on joue sur toutes ses saveurs qui font saliver, et on n’hésite pas à snacker délicieusement son steak végétal avant de le glisser dans son bun bio à burger.